L’hôtel

Ça va faire deux semaines que je suis arrivé à Shanghai, il est temps que je vous parle un peu plus en détail des conditions de logement. Un point très important est que toutes les photos de cet article ont été prises dimanche dernier. Deux points à noter : une circulation inexistante comparé aux bouchons habituels ; ainsi qu’une chose rarissime à Shanghai : il faisait beau. En effet, un typhon entre le Japon et Taïwan a levé de grands vents qui ont permis de balayer la grisaille Shanghaïenne. Ces deux conditions m’ont permis de faire des clichés corrects.

Nous sommes donc logés à l’hôtel. Le Sieton Hotel.

Ceci est la façade du bâtiment principal. Lorsque nous sommes arrivés le premier jour pour payer la caution, nous avions été agréablement surpris. Mais… en Chine, beaucoup de choses sont fondées sur l’apparence. Notre bâtiment se trouve à 150 mètres dans une petite rue, dont voici la façade :

Ma chambre est située au quatrième étage, avec ascenseur. J’ai deux photos mais elles ne sont pas très bien…

Donc elles ont l’air bien en apparence, mais en réalité :

  • pas d’internet
  • un seul petit bureau
  • aucun meuble pour ranger ses vêtements
  • fenêtre qui ne ferment pas vraiment, lors des pluies l’eau rentre dans à l’intérieur

Nous partageons à deux une salle de bain avec douche, lavabo et toilettes. J’ai quelque fois la surprise de voir des bestioles s’échapper en galopant quand je relève la cuvette. Charmant :) Je n’ai cependant pas identifié si ce sont des cafards, des mille pattes ou autre. Je n’ai pas trop envie de le savoir…

Pour terminer si nous voulons internet il est possible de l’avoir dans le hall du bâtiment principal (j’y suis en ce moment même). Voici les photos :

On est d’accord c’est spacieux, lumineux, confortable. Les employés sont toujours disponibles pour nous aider, à n’importe quelle heure. Personnellement j’aime beaucoup saluer la jeune fille en robe rouge… pas sur les photos :)

Mais les photos ne disent pas tout. Le plus gênant est le bruit, omniprésent, à n’importe quelle heure. Du crissement de deux objets métalliques en pleine après midi (j’ai adoré celui là) à la musique de karaoké en soirée. J’ai même eu le loisir de voir quelqu’un faire des tours de quad dans le hall. J’étais interloqué, mais on fini par s’habituer à ce genre de choses en Chine. Pour nous changer les idées on peut aussi voir passer des chinois ivres mort qui vomissent leur tripes après leur soirée karaoké sur le beau sol lustré. Ou encore laisser son regard se poser sur les défilés de prostituées ou autres « hôtesses », en tenues outrageantes, qui n’arrêtent pas de faire des allez-retours dès vingt heures passées…

Ahhhhh, la Chine…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s