Cafards

Nous sommes vendredi soir, je viens de passer une petite soirée tranquille sur le campus. J’y ai rencontré un allemand et nous avons parlé culture et politique autour d’une bière. Le berlinois me répétait que si l’Europe était vraiment unie nous pourrions être la première super puissance du monde… Une chose est sûre : on est y pas !

Je dis au revoir à ma nouvelle connaissance puis chevauche ma bicyclette le long de la voie rapide. Aux aguets. A chaque carrefour je suis une véritable girouette et regarde dans toutes les directions. Je vérifie même si des voitures ne viennent pas à contresens en grillant un feu rouge. Ça arrive…

J’arrive en un seul morceau, salue le chinois en train de roupiller à l’accueil et me dirige vers mon lit bien aimé. C’est lorsque j’ouvre la porte de ma salle de bain que je repère une bande nouveaux copains inattendus : des cafards !

Il y a quelques jours j’en avais déjà vu un ou deux, je m’en formalisait pas. Mais là c’était une bonne dizaine qui galopaient à travers la pièce, grimpaient au rideau de douche, se faufilaient dans les petits recoins…

Armé de cette photo, je descend en parler à l’hôtel. La pauvre jeune fille ne parle pas anglais, mais me passe un de ses collègues au téléphone qui me dit alors : « We are going to solve this problem immediatly ». Me voilà rasséréné, je m’imagine déjà une intervention sérieuse avec inspection approfondie de la chambre, utilisation de pesticides ou de pièges…

Deux minutes plus tard, une chinoise ensommeillée arrive dans ma chambre. Je lui pointe du doigt la salle de bain. Elle se met alors à quatre pattes et armé d’un chiffon humide se met à écraser mes nouveaux colocataires… La situation est assez cocasse…

Inutile de vous dire que j’ai été très déçu, et surtout très dubitatif quant à l’efficacité de la solution retenue. Et mes craintes étaient justifiées, j’en ai recroisés plusieurs hier et aujourd’hui.

Faire des efforts pour vivre dans des conditions déjà assez difficile, d’accord. Vivre pendant un an avec de la vermine… là ça commence sérieusement à me courir.

Publicités

5 réflexions au sujet de « Cafards »

  1. Si ca commence à te faire courrir c’est un bon point. je me suis toujours dit qu’avec un travail en bureau c’est bien de faire de l’exercice à coté.
    Nan sérieux au drugstore du coin ta surement du poison à blatte mais ca fait que limiter la population ca resiste à presque tout en fait.
    Pour les petites pieces seulement une intervention à l’helicoptere miniature (mais pas trop quand meme) teleguidé et chargé pour larguer faut bien compter un bon kilo de napalm par m² te permettra de repousser temporairement la population d’indésirable.
    mais pense à fermer ta valise si t’a des fringues en nylon…
    Pour l’éradication totale et définitive meme principe une seule charge un bon kilo pareil mais d’une bombe à neutrons, tres pratique application unique, efficacité maximale meme dans les coins et les retombées radioactives sont minimes donc tu pourra réintégrer ta chambre en combinaison bien sur sous peu.
    te loupe pas pour le déclenchement ! ca m’as pété à la gueule une fois et ca pique au yeux un peu quand meme…
    ce genre de gadget electronique ca doit se trouver facilement en chine j’imagine !
    et garde le ticket que tu déduira de ta facture d’hotel ! non mais…

    ou alors inspire toi du film « Joe’s appartment » en formant une sorte de fratrie avec les blates car il semble qu’ils puissent avoir un bon esprit d’équipe… moyennent en echange quelques reste de pizza laissé a meme le sol

    PS : pense à mettre le petit carton rouge « occupé » sur la porte le jour de l’intervention hélicoportée… parfois les femmes de menages ou les coloc apprecient pas trop la blague…

  2. Ahahah, merci pour tes conseils avisés éric :)))
    Pour lhélico miniature y’en a des tonnes ici. L’autre jour au marché c’est limite si on me mettait pas une télécommande dans les mains pour que j’en essaye. Le reste je dois bien pouvoir trouver ça sous le manteau…
    Mais au cas où je ne trouve pas de napalm, je pense que je vais devoir faire très attention à ne jamais laisser trainer de nourriture, et je vais probablement acheter un peu de pesticide que je mettrai aux endroits stratégiques. Car là hier soir il y en avaient qui se baladaient sur le bureau, alors que j’étais en train d’y utiliser mon ordi… tu conviendra que c’est moyen quand même :(

  3. j’en conviens

    Purée ta eu l’occasion de piloter un helicoptere et ta meme pas testé ???? mais c’est mon reve depuis tout petit !!! et ya des mitraillettes dessus ?
    bon c’est décidé je viens en chine des que possible mdr

  4. Mauvaise idée la bombe à neutron, je rappel que les cafards sont les insectes les plus résistants ! Ils survivent à une bombe nucléaire ces petites bêtes !
    Non, moi je pense que tu devrais mettre tes sous-vêtements blanc sur un bâton et tenter de négocier … Avec un peu de chance, ils laisseront la cuvette …

    Blagues à part, c’est vraiment la merde la chine ! Je savais que ça sentait le pourri mais à ce point là … J’espère réellement que Epitech va faire quelque chose car c’est invivable votre affaire là ! 9000e, tu aurais une chambre avec chiottes en or à ce prix la …

    J’allais te demander comment ça va, mais la, je crois que j’ai ma réponse :s
    Bonne chance pour la suite.

  5. Non c’est pas la Chine qui est pourrie, c’est notre logement principalement et là où il est situé. Ceux à Pékin sont heureux comme tout, ils sont à 10 minutes du centre, leur logement est propre et la connexion internet est bonne. Ils ont pu choisir leurs cours, bref, tout comme prévu. Pas comme nous ! En tout cas je pense qu’on est la destination la moins enviable ça c’est sûr… :(
    Mais concernant la Chine en elle même c’est plutôt génial :) Pour l’instant je n’ai pas eu le temps de faire beaucoup d’articles, et seulement les aspects négatifs ressortent. Mais je vais très vite faire des articles plus positifs. Si on me proposait de rentrer en France, je refuserais sans hésitation !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s