Jiading campus

Bon, vous l’aurez compris dans mes articles précédents, je suis très déçu du logement. Il faut savoir que je paye le même montant que mes camarades qui sont à Pékin, et eux n’ont aucun de tous les problèmes que je rencontre ici à Shanghai. C’est pourtant le même pays. Je pense m’être suffisamment étalé dessus, bien que je ne vous ai pas tout raconté.

Mais passons maintenant aux côtés plus agréables : parlons du campus.

L’university de Tongji est divisée en 4 campus. Les deux principaux sont ceux de Siping et de Jiading. Je suis dans celui de Jiading.

Le campus de Jiading est situé au nord-ouest du centre de Shanghai. Il est possible de faire le trajet du campus vers People Square en environ 1h30 par métro. Le campus se situe un peu dans la campagne / zone industrielle. Il est le long d’une voie express.

Franchissons l’entrée principale. Nous sommes désormais dans l’enceinte.

Vous allez le découvrir au fur et à mesure de cet article, mais le campus est gigantesque. La plupart des étudiants se déplacent à vélo. Si on tourne la tête vers la droite on aperçois le bâtiment de Software Engineering (notre bâtiment). Remarquez la route, ça vous donne une idée de la taille du campus.

Sur la droite du cliché on peut y voir une rivière, certains étudiants s’y prélassent à pêcher lors des belles journées de Septembre. On tourne à gauche et nous voici en face du bâtiment où j’ai pratiquement tous mes cours :

On continue à nouveau et on laisse sur notre droite un autre bâtiment dans lequel vous aurez de loisir de vous essayer à la musculation. Je reviendrai sur toutes les possibilités que vous offre le campus en terme de sport dans un prochain article. Nous sommes désormais au niveau des drapeaux que l’ont voit sur la première photo, on jette un dernier coup d’oeil en arrière pour apprécier la volée de bâtiments.

On se dirige vers le centre du campus (oui, nous ne sommes qu’à l’entrée) en passant par dessus un pont sous lequel serpente une agréable rivière. Au dernier plan vous pouvez voir la bibliothèque.

Bel endroit pour conter fleurette à une chinoise, non ? Mais si vous êtes en charmante compagnie, peut-être préférez-vous vous laisser guider par un des nombreux petits sentier qui se faufile entre les arbres. Qui sait où cette promenade pourrait vous mener…

Mais revenons en à nos mouton et continuons notre visite, voulez vous ? :) On arrive maintenant vers le coeur du campus, sur notre gauche s’élance une nouvelle route bordée de grand bâtiments. J’ai dû prendre ce cliché lors de la sortie des classes.

On passe ensuite en dessous du « toilet building », ainsi que le nomment les étudiants chinois. Vous trouverez à l’intérieur des terrains de badminton ainsi que des tables de ping pong.

On arrive enfin à « food street », une rue ou vous pouvez acheter un peu de tout. J’y dédierai un article plus tard.

Voilà, vous avez vu le principal. Il reste une infinité de bâtiments correspondant chacun à une école, mais il serait fastidieux de tous vous les montrer. J’ai cependant une dernière cartouche à utiliser : des vues aériennes ! Sur une des photos je vous montre la bibliothèque. Celle-ci fait 14 étages. Elle est incroyable pour tout vous dire… promis je ferai aussi un article de dessus. Je suis donc monté tout en haut et j’ai pu prendre quelques photos à travers les fenêtres. Pour savoir où s’arrête le campus c’est simple : là où c’est vert, c’est dans l’enceinte.

Sur la photo au dessus on peut voir les terrains de sport. Sur la photo du dessous on peut voir des étudiants s’essayer au golf. Sympa, non ? :)

Vous l’aurez remarqué, le campus est très moderne, spacieux, calme. C’est un véritable écrin de verdure où il est agréable de flâner. Il va sans dire que c’est aussi un excellent cadre pour se concentrer sur ses études.

Le campus de Jiading a le désavantage d’être très excentré, mais cela est aussi un avantage : il peut se permettre une surface énorme. Alors que sur le campus de Siping (en plein centre) qui possède une surface bien plus restreinte  il y a tout le temps du monde partout, sur Jiading vous aurez le loisir de vous balader en tout solitude, dans un calme olympien. Moi qui avait peur de suffoquer un peu à Shanghai, mon inquiétude principale est désormais plutôt de réussir à m’occuper. Car oui, sur Jiading, à part travailler et faire du sport… les choix sont très limités.

Publicités

Achat d’un vélo

Et voilà, j’ai enfin cassé ma tirelire pour quitter le monde des piétons et rejoindre celui des « bikers ». Il ne reste plus que quelque irréductibles piétons dans notre groupe, mais je doute qu’ils fassent long feu face à l’éternel allez-retour hôtel/campus.

A moi l’ivresse de la vitesse, à moi les cheveux au vents, à moi la liberté !

Mais le plus important : avec mes pointes à 21 km/h, j’arrive sur le campus en moins de 5 minutes ! Révolution !

Alors, de combien ai-je dû alléger mon compte ? Et bien pas tant que ça. Aidé de ma « partner », on s’est rendus chez un petit vendeur de vélo dans le campus. J’en ai eu pour 340 yuans (40 euros), avec un cadenas et un joli petit panier à l’avant. J’ai insisté un peu pour l’avoir ce panier, mais maintenant mon vélo a une sacrée allure ! Mon deux roues est aussi équipé d’un porte bagage, parfait pour amener un ami sans le sous avec vous !

De plus, il est convenu que si j’ai le moindre pépin, je retourne voir ce cher monsieur qui se fera un plaisir de le réparer. Gratuitement, s’il vous plaît. Heureusement d’ailleurs, car une chose qui m’avait beaucoup freiné pour cet achat, c’est de voir ceux de mes camarades tomber en ruine après quelques jours à peine…

Par contre, le vendeur n’avait pas de vélo de grande taille, et mesurant 1m87 on dirait que j’ai piqué le vélo de ma petite soeur. Mais qu’importe ! les chinois n’ont qu’à bien se tenir, ils vont devoir partager l’asphalte avec moi désormais.

Une fois rentré à l’hôtel, un employé me conseille de le ranger à l’intérieur, car je risque très fortement de me le faire voler pendant la nuit. Il faut dire que mon vélo doit probablement faire beaucoup d’envieux… Ce parking intérieur à été spécialement aménagé pour nous, étudiants étrangers. On ne voit pas trop sur la photo mais il y a une banque de scotch jaune : Park Line. La classe quand même.

Je n’ai pas encore de photo de ma nouvelle monture, je vous en publie une bientôt. Mas je peux déjà vous dire qu’il est de marque FOREVER.

La question : va-t-il me durer forever, ou sera-t-il forever en réparations ?

 

Arrivée à Shanghai

Me voilà arrivé à Shanghai, après 6 jours j’ai enfin une connexion internet qui contourne la censure chinoise et me permet de mettre à jour ce blog. Bien que je n’ai pas terminé de vous raconter la fin de mes vacances à Taïwan, je considère plus intéressant de vous parler de l’arrivée à Shanghai, le logement, le campus…

J’ai donc quitté Taipei jeudi 6 septembre à 12h45. J’ai pris la compagnie China Southern pour me rendre à Shanghai. Nous avions pour consigne de rester dans la salle d’arrivée et de chercher un panneau « Tongji University ».

J’atterris à 14h30, change un peu d’argent et me rend alors dans cette salle d’arrivée internationale. Impossible de trouver le panneau ! Commence alors ma première petite galère à la chinoise :)

Au bout de 2 heures d’attente, je décide d’appeler la responsable. Mais j’ai oublié de noter son numéro… il est sur ma boîte mail. Après une bonne bataille à Burger King, j’ai enfin un accès internet. L’opération n’est pas simple car il n’y a pas de wifi gratuit, il faut un code qui vous est donné, et peu de monde parle anglais. On est fiché en permanence en chine….

Je fini par trouver ma « partner » ! Une jeune fille de 19 ans, qui étudie elle aussi dans le département Software Engineering, elle attaque sa deuxième année. Son rôle est de m’aider pour toutes les démarches, la découverte du campus… Sans elle ce sera pratiquement mission impossible, peu de chinois parlent anglais. Un bus est affrété pour nous (et deux autres étudiants français), au moins une heure de route et nous voilà à l’hôtel.

Oui, à l’hôtel.

C’est l’un des soucis. Nous pensions être logé dans le campus, mais nous sommes en fait logés en dehors du campus, à quinze minute de marche. Quinze minutes pour atteindre l’entrée, ensuite le campus est gigantesque. Quinze minutes de marche le long d’une voie rapide 2*5 voies. La voie de droite étant réservée aux scooters, vélos, motos. Rien pour les piétons, on partage donc la voie de droite avec les deux roues. Il faut être super prudent, les chinois sont des fous furieux sur la route, même les scooters. Je reviendrai sur la campus plus tard.

On se retrouve à deux par chambre, comme prévu. La caution à payer est de 1400 Yuans par personne, ce qui est plus élevé que la somme initialement prévue (1000). Notre chambre est correcte, pas super propre mais pas plus salle que mon ancien studio :) La clim est silencieuse et efficace (pas dans toutes les chambres, j’ai été chanceux). Par contre, pas de meubles ! Un seul bureau, deux lits simple, deux tiroirs et deux tables de nuit. Pas de penderie, pas de commode, pas d’armoire. En gros, on ne peux pas vraiment défaire notre valise. Comme dans un hôtel… Un an avec la valise ouverte par terre, ça m’a déjà refroidi un peu.

On nous avait promis internet dans les chambres, dans la mienne je n’en ai pas. Sur ce coup là j’ai pas eu de chance, les autres chambres ont internet mais avec un débit ridiculement bas. Il faut une minute pour charger un page. Impossible de travailler avec une telle connexion, c’est même pas une question de confort c’est une question de time out, et de débit minimum. Puis de toute façon, on a un seul petit bureau pour deux… On ne peut pas travailler. Seconde douche froide.

Après enquête à l’accueil, je devrais avoir internet pour fin Septembre. Ce qui me laisse 3 semaines sans internet dans ma chambre. J’ai uniquement internet dans le hall de l’hôtel, super bruyant et sans prise électrique. Batterie uniquement…

Bon, je commence à avoir faim, il est temps de se ressourcer un peu !

Ah mince, y’a rien. L’hôtel est au croisement de deux voies express, le tout à 2 heures en bus de Shanghai. Zone industrielle en somme. Pour manger on a pas d’autre choix que d’aller sur le campus dans lequel il y a quelques restaurants, soit 25 minutes de marche. On a pas de cuisine à notre disposition et il nous est interdit de ramener quoique ce soit d’électrique dans les chambres (micro onde, plaque chauffante, frigo…). Faire près d’une heure de marche (aller + retour) pour aller prendre mon petit déjeuner, mon déjeuner et mon dîner… je crois que je vais sauter quelques repas. Troisième déception.

Bon, je vous avoue que pour le petit déjeuner il y a une bouilloire dans la chambre,  on peut donc le prendre à l’hôtel.

Enfin, comme énoncé plus haut, c’est environ deux heures de transport pour aller au centre ville. On nous avait dit 45 minutes. Avec le métro on arrive à le faire en 1h30. Par contre, les métro terminent le service à 22h00, pas très pratique pour sortir le soir. Sachant qu’on a 1h30 de métro avec deux à trois correspondances, il faut partir vers 21h00. Super… Sinon il y a le taxi, qui pour un peu moins de 200 yuans vous ramène à l’hôtel. (25 €) En gros, les sorties à Shanghai seront plutôt rares, contrairement à ce qu’on pensait.

En conclusion j’ajouterai que mes propos sont peut-être à tempérer. En effet je pense que le but de ce voyage est aussi de développer nos capacités d’adaptation. Il faut se laisser un peu de temps pour s’habituer à la vie chinoise, et devenir un vrai étudiant de la campagne Shanghaïenne. A venir : des articles sur le campus, le centre ville, la circulation… Mais là j’ai plus de batterie, je dois retourner à la chambre !

Je vous salue !