Au revoir la Chine, bonjour Taïwan !

Ça y est, j’ai quitté la Chine communiste de Mao Zedong pour rejoindre la république démocratique de Tchang Kaï-chek ! C’est avec un grand plaisir que je retourne dans cette île très séduisante par beaucoup d’aspects.

Dès les premières heures, les différences avec la Chine continentale me frappent déjà. Certes, ce n’est pas mon premier séjour à Taïwan, mais au bout de 10 mois je m’étais habitué au standard chinois.

Première chose, le bruit. Ici les gens parlent tout bas. On ne vocifère pas, on n’hurle pas dans son téléphone, on n’appelle pas la serveuse en s’époumonant, bref, on respecte les gens autour de soit. Ahhhh, quel confort pour mes oreilles ! Deuxième point qui m’interpelle : les gens sont très polis et éduqués. J’ai passé presque un an en Chine et a aucun moment un badaud chinois ne m’a souhaité la bienvenue dans son pays. En 48h on me l’a souhaité 3 fois ici, à Taïwan. Je cherche des yeux une poubelle, quelqu’un m’en indique déjà une. Les gens ne crachent pas, ou très peu. La seul cas où j’ai eu droit à de pareilles considérations avec des inconnus en Chine, c’est lorsqu’il y a de l’argent en jeu et rien d’autre !

La Chine ne tient pas non plus la comparaison sur les infrastructures, la propreté ou les transports. J’ai été impressionné par les bus publiques flambants neufs avec sièges en simili-cuir larges et confortables, le tout climatisé bien sûr.

Taipei

Mais bon, tout ça on le savait déjà, rien de nouveau sous le soleil.

Le soleil ? Ah oui ! le soleil !

J’avais oublié à quel point il fait chaud, très chaud à Taïwan ! Alors que j’arrivais tant bien que mal à supporter 35°C à Shanghai, ici cette même température se transforme en 42°C en température ressentie à cause de l’humidité. Depuis que je suis arrivé, l’humidité oscille entre 60% en journée et 90% la nuit. C’est étouffant. Heureusement tout est climatisé, mais je me demande bien comment faisaient les taïwanais quelques décennies auparavant…

Voilà, le cadre est posé, c’est partit pour 3 semaines !

Demain je prend le train en voyage solo pour le sud de l’île, j’espère y trouver de belles plages :)

Départ dans 3 jours

Ça y est, on est au bout. Un peu comme la fin d’un rêve je reviens plus ou moins brutalement à la réalité. Il y a de cela quelques semaines je me suis soudainement rendu compte que j’avais de nombreuses choses à faire pour préparer la dernière année de mon cursus à Paris. Emprunt bancaire, recherche de stage, recherche de logement… pas facile de faire tout ça de Chine !

Il ne me reste plus que quelques dizaines d’heures à fouler le sol chinois. Je vais devoir dire au revoir à mon croisement d’autoroutes, aux klaxons chinois qui portent à des kilomètres, à l’odeur de pollution et de plastique brûlé. Mais aussi aux nombreuses personnes que j’ai pu rencontrer ici plus ou moins intimement : chinois, italiens, allemands, français, suisses, vietnamiens, taïwanais ou encore japonais. Dire au revoir aux folles soirées entre  amis, au gigantesque et agréable campus de Tongji Jiading, à quelques professeurs… Et puis fini la censure !

Alors c’est terminé ? Mais non ! Je n’ai pas encore sorti ma dernière carte ! Jeudi matin je m’envole non pas pour Paris, mais pour Taipei à nouveau où je resterai trois semaines. Pour moi Taïwan c’est tous les avantages de la Chine, sans les inconvénients. Avec en plus une touche de culture japonaise qui rajoute de la diversité.

Donc bien que ce blog bat sérieusement de l’aile, il n’est pas encore mort. J’ai encore quelques articles à partager ici : un dernier sur les Philippines (avec un sacré retard !), un ou deux sur Pékin que j’ai pu visiter il y a quelques jours et puis du nouveau sur Taïwan ! Idéalement j’aimerais aussi vous faire une conclusion sur le second semestre à l’université et sur le voyage en général.

En attendant, je surveille la frontière. Sait-on jamais.

muraille_pierre

 

Départ dans 10 minutes

Nous partons dans 10 minutes pour nous rendre à l’aéroport de Pudong, à Shanghai. Notre avion décolle dimanche à 1h30 du matin. Nous arrivons à Manille à 5h00.

Heureusement, nous avons déjà réservé un hôtel à proximité de l’aéroport.

Espérons juste que la météo sera clémente, car il semblerait que le ciel soit très couvert au dessus de Bohol.

Que diable, ce ne sont pas trois goutte qui vont nous arrêter !

A nous l’aventure !

Départ pour Taïwan J-1

Ça y est, le grand jour est arrivé.

Je passerai ce soir ma dernière nuit en France dans un hôtel à proximité de Roissy Charles de Gaulle.

Feuille de route :

  1. Départ de Nantes en train à 17h55, arrivée à l’aéroport 21h11.
  2. Nuit d’hôtel.
  3. Décollage de mon avion à 11h20, arrivée à Taipei (Taoyuan International Airport) à 6h30 dimanche, soit 13h10 de vol. Compagnie Eva Air.
  4. Mon amie vient me chercher en bus à l’aéroport.
  5. ???
  6. Profit

Pour ce premier voyage en avion je dois avouer avoir certaines appréhensions : les hôtesses sont-elles aussi séduisante que ce que l’on dit ? Aurais-je vraiment droit à des pantoufles estampillées « Eva Air » ? La bière servie à bord est-elle asiatique ou occidentale ? Y aura-t-il de petits écran incrustés dans les sièges pour nous faire passer le temps ?

Et la dernière question qui me turlupine… Quelle sensation ça fait d’être bloqué dans une cage en métal à 10km d’altitude lancée à 800km/h pendant 13 heures ?