Chutes d’eau de Tukuran et de Tamaraw

Après une bonne journée farniente sur la plage, il est temps d’aller visiter le pays. Notre rabatteur préféré nous propose une sortie visite de cascade qui sont aux alentours. On accepte. Pour une somme modique, on loue un pot de yaourt motorisé, avec chauffeur. On a droit aussi à un barbecue (brochettes de poulet, poisson, mangue, riz…) et un peu d’alcool. Cerise sur la gâteau, on a même droit à notre cuisinier pour préparer le barbecue ! On s’arrête à Puerto Galera pour récupérer les brochettes, j’en profite pour prendre quelques photos.

Le centre, très animé

Le centre, très animé

puerto_galera_main_road

Notre bolide ! Un croisement de tondeuse à gazon et de fourgonnette.

Notre bolide ! Un croisement de tondeuse à gazon et de fourgonnette.

school_philippines Sur la dernière photo vous pouvez voir un tricycle. C’est un moyen de locomotion très utilisé aux philippines, au même rang que les jeepneys, mais en plus petit. Sur le papier j’imagine que c’est prévu pour une ou deux personne, mais en pratique on monte facilement à 4 dessus, voir 5 ou 6 pour les plus téméraires. Sans compter le chauffeur ! Oui oui, c’est possible :) Bon cette fois on est parés, on file vers les cascades. En chemin je ne peux pas m’empêcher de mitrailler avec mon appareil. Je suis émerveillé par une flore si belle, si verte, si dense… Je suis sur que vous me comprendrez après 6 mois de vie à Shanghaï…. road_mindoroOn grimpe à flanc de montagne, le moteur n’en finit pas de rugir. La route serpente en lacets et au détour d’un virage, on peut apercevoir la mer. On croise des habitations de temps en temps, des cases rudimentaires, des petites échoppes. road_mindoro_seaC’est bien la première fois que je vois une montagne recouverte de cocotiers ! A Taïwan, bien que très montagneux, la végétation était plus traditionnelle. road_mindoro_cocoPuis on traverse une magnifique rizière d’un vert vif avant d’arriver à destination. paddy_field_philippinesOn nous fait finalement descendre de la tondeuse pour nous faire grimper dans des carrioles tractées par … des boeufs ! On est plutôt surpris, mais un moteur 3 chevaux contre un boeuf pourquoi pas après tout ! Un fois embarqué, on continue de s’enfoncer dans la végétation. La route n’est plus bitumée depuis longtemps, c’est un chemin de terre qui file entre les cocotiers. ox_ride_philippines ox_ride_riverox_ride_tukuran

On traverse aussi un petit hameau, perdu dans la montagne. Trois, poulets, deux cahutes.

tukuran_river

Je ne peux m’empêcher de mettre une pelletée de photos de nature… A l’heure où j’écris ces lignes, ils me manquent les cocotiers ! En dessous, vous avez une meilleur vue de notre carriole, avec son chauffeur.

ox_philippines

On est aussi poursuivis par une meute de femmes armées de parapluies. Est-ce notre charme qui les motivent ? L’effet axe ?

La vérité est bien plus maussade :  ce n’est que pour notre argent… Elles vendent des souvenirs, des babioles… Elles portent aussi des parapluies, prêtes à nous les brandir au visage si jamais quelques gouttes tombaient. Cheap cheap !!

axe_effect_philippines

On arrive aux chutes d’eau. Bon, là rien de gigantesque ni de très impressionnant, mais un cadre magnifique, naturel, vivant. Il y a de quoi faire un barbecue, des tables, deux maisonnettes à souvenirs. On déguste une San Miguel, tandis que nos accompagnateurs s’affairent sur le barbecue. Vous voulez des glaçons les gars ? Heu, oui pourquoi pas ! Pas de soucis, je les fais à la machette ! Sympa l’cuistot !

chop_ice

Mais le mieux c’est pas le barbecue, que l’on mange rapidement, c’est bien la chute d’eau. Il y a un grand bassin dans lequel on peut se baigner. La couleur de l’eau est sympa, le sol est sablé. Température de l’eau : parfaite. On s’amuse à monter sur les rochers avoisinants (2 à 3 mètres de haut, on en voit un bout en bas de la photo) et à se jeter dans l’eau. On s’amuse, on fait les cons :) tukuran

Mais on ne s’en tient pas là, on se met en tête de remonter la rivière. Et ça vaut le coup. J’ai probablement utilisé les mot nature et magnifique bien trop de fois dans cet article, alors je vous laisse juger par vous-même :)tukuran_waterfalls little_waterfall_tukuran

tukuran_philippines

Sur la photo du dessous, je me suis amusé à prendre une douche sous la cascade qu’on voit à gauche. Elle doit faire un peu moins de fait 2 mètres de haut. Ça parait rien, mais en fait rien qu’à cette hauteur l’eau tape fort ! C’était pas une douche relax mais plutôt tonifiante :) La photo du dessous est superbe :

beautiful_tukuran

On barbote un peu dans l’eau, beaucoup d’insectes, mais que diable ! Il est bientôt temps de rebrousser chemin car la journée n’est pas terminée. On saute de rocher en rocher, puis une dernière fois dans le grand bassin. Notre boeuf nous rend une fois de plus un fier service (d’ailleurs, incroyable la force que ça a cette bête !), on s’entasse à nouveau dans le pot de yaourt. On a pas fini de jouer à Indiana Jones, sur le chemin entre les deux chutes d’eau, on découvre un pont quelque peu… minimaliste.

bridge_tukuranbridgeAttraction de touristes, amusant quelques minutes. On continue la route et arrive à la chute de Tamaraw. Celle ci est beaucoup plus impressionnante, elle doit faire 15 à 20 mètres. On nous préconise de ne pas trop s’en approcher, sous peine de recevoir des débris sur la tête.

tamaraw

Une fois notre photo en poche, on se remet en route vers White Beach. On zig zag à nouveau à travers les cocotiers, je sirote une dernière San Miguel qui traîne dans la glacière. Nos chauffeurs nous déposent chez notre contact qui nous offre le dîner pour parler des prochaines activités…pier_perto_galera

Chutes d’eau à Yilan

Nouveau retour sur les vacances à Taïwan.

Le 3 septembre, Shannon a utilisé ses talents pour nous concocter une superbe journée de détente : en première partie, visite des chutes d’eau de Yilan. L’après midi était quant à lui consacré aux sources d’eau chaudes.

Une fois de plus nous utilisons le bus comme moyen de transport. J’ai pour souvenir que celui-ci était très propre, récent, sièges larges, climatisé…

Les chutes d’eau Wufengchi sont nichées dans les montagnes. Nous prenons une petite navette pour nous y enfoncer. Après avoir monté une première longue volée de marches, on trouve un petit marché. Il faut dire que le lieu est assez touristique bien que je n’y ai croisé que très peu d’occidental. Shannon y achète une sorte de glace agrémentée de … heu… le mieux c’est que vous voyez par vous même.

A gauche de Shannon, vous distinguez un gros bloc avec un rabot dessus. La vendeuse rabote ce bloc et les copeaux sont utilisés pour compléter deux boules de glace (qui sur cette photo ne sont pas encore arrivées).

Les chutes d’eau sont divisées en trois niveaux. De la plus petite à la plus grande. La première je ne sais pas si ça mérite le terme de chute d’eau, mais le cadre est magnifique.

Le deuxième niveau est déjà plus impressionnant.

On s’arrête un moment pour faire trempette. L’eau fraîche ça fait du bien avec cette chaleur. Tout autour c’est une végétation ultra dense, la moindre parcelle de soleil est utilisée à 100% par les végétaux. Ahhhh, un peu de nature…

Puis on reprend les escaliers pour atteindre le troisième et dernier niveau. Je suis impatient de découvrir une énorme chute d’eau ! Mais pas de chance, elle est fermé à cause des dégâts du précédent typhon. J’imagine que le sentier à subit un petit glissement de terrain… Tant pis, on aura quand même eu une excellente balade à travers la jungle montagneuse !

Ensuite j’ai endossé mon rôle d’occidental : une fois redescendu j’ai appelé un taxi pour retourner en ville et continuer notre journée. J’en ai eu pour 3 euros… :)

Avant de se quitter, voici tout de même un aperçu du troisième niveau que j’ai réussi à avoir à travers la végétation.

A suivre un petit article sur les sources d’eau chaudes à Taïwan.